Bon moment garantit !

Le serment du passeur: La chronique

Premier roman? Etes-vous sûr? 

Résumé:


*** Le Serment du Passeur, élu lauréat au Salon Livre Paris 2016 par le jury Amazon-Kindle ***

Parfois, les bourreaux aussi croient faire le bien.

Antoine Drévaille n’oubliera jamais. Dévasté à quinze ans par une agression d’une violence inouïe, il décide, 19 ans plus tard, d’adresser une longue lettre à son tortionnaire.
Une confession hallucinante pour se désencombrer enfin de cette humiliation qui a souillé sa vie.

Mais le passé ne rend pas les armes aussi facilement.
Un lourd secret révélé un matin d’hiver dans les somptueuses calanques de Cassis va de nouveau bouleverser la vie d’Antoine.

À partir de cette seconde vertigineuse face aux vagues hurlantes, cet homme marqué au fer rouge et soudain « ébloui de l’intérieur » va faire de sa nouvelle vie un combat sidérant contre les coups de poignard du destin :
le sien et celui de ceux qu’il aime, qui sont à genoux et n’ont plus la force de se battre.

Mais n’y a-t-il pas derrière le secret dévoilé dans les calanques un piège abyssal, une illusion et le début d’un nouvel enfer ?
Peut-être. Ou peut-être pas.
Ce qui est sûr, c’est que l’histoire d’Antoine Drévaille va loin. Très loin. Jusqu’à l’impensable.
La voici.



La couverture intrigue au premier coup d’œil, la quatrième intrigue davantage encore. C’est donc extrêmement curieuse que je me suis lancée dans ce thriller psychologique.

C’est le genre d’histoire où j’aimerais faire un peu de « spoil« . Mais non! Je vais donc faire simple pour un roman différent et …. (je ne trouve pas le mot « parfait ») Exceptionnel !
Un roman, qui je pense peut être dérangeant, violant, mais percutant. 
Avec le « Serment du passeur » oubliez les mots doux, bien que présent par petites phases . Le style de Frédéric Clementz est peu commun. On en prend plein la tronche et cela assez vite. En fait, dès le début du roman. 

D’ailleurs le rythme est soutenu, les rebondissements nombreux sans jamais nous essouffler. L’intrigue  est machiavélique, déconcertante mais passionnante.  
Les personnages fort, l’histoire soutenue et la plume de l’auteur nous transporte avec aisance. Au point qu’une fois commencé, il est impossible de lâcher. 
C’est un premier roman très réussi tant il est maîtrisé de tout bout en bout. On est mené par le bout du nez. Bravo pour avoir su me mener en <span class="ver" hptip="Normalement, on met une virgule à la gauche de mais. » style= »border-image-outset: initial; border-image-repeat: initial; border-image-slice: initial; border-image-source: initial; border-image-width: initial; border: 1px solid rgb(238, 238, 204); margin: 2px; padding: 1px; » title= » »>bateau mais surtout pour cette fin que je n’avais pas vu venir. 

A qui je recommande ce livre ?  
A tous les adeptes de thriller, à ceux qui aiment la psychologie et à tous ceux qui aiment sortir des sentiers battus. 
Faite vous plaisir avec ce roman qui saura à coup sûr vous chambouler!

En Bref, c’est un coup de cœur pour le style et la plume de l’auteur. 
Publicités

2 réflexions au sujet de « Le serment du passeur: La chronique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s