Bon moment·Lecture agréable.

Mon père au loin : La chronique

Un roman pas comme les autres

Ce roman poignant m’a été proposé, par Elisabeth du service de presse chez Librinova. J’étais plus qu’impatiente de le lire… Donc quand je l’ai reçu, je me suis littéralement plongée dedans. 
Alzheimer, je connais d’un point de vue professionnel ayant travaillé quelques années en tant qu’aide-soignante en maison de retraite. J’ai vu sur le visage des familles, la douleur de l’éloignement involontaire, la douleur de ne pas être reconnu par leurs aïeuls. Mais jamais, ou trop peu, nous avons l’occasion de discuter avec ces familles, nous survolons seulement leurs ressentis. Avec ce roman j’ai pu plongé d’une certaine façon dans leurs intimités.
C’est à la fois déroutant et émouvant.

Le fil conducteur de ce livre? L’amour encore et toujours. On vit au travers ce roman, comme faisant partie de la famille de notre protagoniste Ariane. Ce sont des moments de vie, d’amour et de voyages qui nous sont offerts. Ariane traverse toutes ces épreuves avec sincérité et énergie, ne fléchissant jamais.
Ce livre c’est l’histoire d’amour d’un père et une fille, leurs difficultés et de leur différences. L’accompagnement d’Ariane dans la maladie et ce jusqu’à la fin m’a beaucoup touché. Non, ce livre n’est pas triste, c’est un hymne à l’amour et à la vie.

La plume de l’auteure est sensible et poétique. L’écrit fluide, vrai et qui nous touche au cœur. .
C’est encore émue par ma lecture, que je vous le recommande fortement. 

Résumé:

La lecture du livre est fascinante et captivante. La fine analyse rétrospective de la relation complexe à un père trouve sa place parmi les plus puissantes descriptions des relations père fille de la littérature…  » Extrait de la préface du Dr Stanislav Grof
« Mon père au loin » est un livre intimiste qui s’ouvre sur un chant d’amour.
Ariane, l’héroïne, nous entraîne dans un voyage intérieur dont elle sortira grandie. Elle témoigne, avec sincérité et subtilité, de la souffrance psychique ; celle d’un père marqué par la Shoah et la sienne, sa fille, qui l’accompagne en fin de vie durant une maladie dévastatrice, fléau de notre époque, la maladie d’Alzheimer.
Ce livre hommage, ce livre écrin, est aussi le portrait d’une femme libre et libérée qui nous invite à toujours repousser les limites douloureuses pour accueillir le plaisir d’être.
Intimiste, non linéaire, « Mon père au loin » suit les courbes du passé sur le mode du « Je me souviens ».
Si la voix prédominante est celle d’Ariane, on rencontre aussi, en contrepoint, celle de son père, dont seule est vivante la mémoire d’un passé clair-obscur, tandis que celle du présent s’efface.
Les descriptions, vives, impressionnistes, évoquent l’itinéraire riche et multiple de cette femme enthousiaste et amoureuse de la vie, parsemée de voyages qui la conduisent de Paris à Jérusalem, de la Toscane à Santa Fe, de l’Inde au Brésil, toujours en quête d’elle-même, de l’autre et du monde…
À travers une prose poétique et envoûtante, Martine Gercault nous fait partager le parcours spirituel de l’héroïne et la sagesse acquise au cours de ses réflexions.
Ce témoignage d’Ariane ne peut qu’inciter le lecteur à la méditation sur la nature et le sens de l’amour, fil rouge de ce livre.

Auteur: Martine Gercault
Edition: Livrinova
Nombre de page: 169
Format: Broché et Livre Numérique
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s