Non classé

Néant: La chronique

Mon cœur balance

Résumé:
Marlon est un jeune homme aux pensées suicidaires et anarchistes. Afin de quitter ce quotidien et ce monde qui ne lui convient pas, il ne trouve rien de mieux à faire que de rejoindre une organisation secrète lui permettant de se faire passer pour mort auprès de la société. Après avoir assisté à son propre enterrement, Marlon devra effectuer plusieurs tâches pour son organisation afin d’obtenir une somme d’argent suffisante pour recommencer une nouvelle vie ailleurs. Mais tout ne se passera pas comme prévu. Le seul espoir pour Marlon de s’en sortir semble être un détective privé sociopathe, alcoolique, obsédé sexuel, atteint de la maladie de Diogène, fan d’achats d’armes sur le « Dark Web » et dont le seul but est de gagner assez d’argent pour voyager à vie en Business Class. Comment Marlon va-t-il pouvoir s’en sortir sans laisser de plumes ? 
Néant est un livre nerveux, antisocial, violent et critique. Ecrit avant les attentats du 13 Novembre 2015, il relate les racines de la barbarie, ou comment des personnes innocentes se retrouvent embrigadées dans des organisations qui les poussent à commettre des attentats. Néant, refusé par les plus grandes maisons d’éditions car aucune n’a le courage d’assumer un tel livre, est une grosse claque dans la gueule du système.

Je suis encore en délibération avec moi-même pour savoir si j’ai aimé ou pas.
Mickaël Parisi a fait ce que d’autres n’oseront jamais ! Il aborde de façon TRASH, voire même vulgaire ( et cela pourrait en refroidir plus d’un ) les sujets de société actuelle. Drogue, chômage, éducation, politique, et bien d’autres encore.
Avec Néant, votre cerveau bouillonnera, vous serez poussé à la réflexion. C’est d’ailleurs pour moi, le point fort de ce roman. Malheureusement, les gros mots omniprésent ont quelques peu gâcher ma lecture. (C’est surement l’une des raisons pour laquelle l’auteur m’avais demander une certaine ouverture d’esprit) 
Aucun temps mort, intrigue structuré et bourré de référence, ce roman reste un roman avec un univers violent.
Le style et la plume de l’auteur correspondent parfaitement à l’histoire.
Globalement, je ne regrette pas ma lecture. Ce n’est pas un roman a mettre entre toutes les mains. Âmes sensibles s’abstenir.
Toute fois, je vous invite à vous faire votre propre idée sur ce roman, qui vous marquera d’une façon ou d’une autre. 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Néant: La chronique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s